Vous souhaitez équiper votre logement d’un monte-escalier ? Voici tout ce qu’il vous faut savoir pour faire le bon choix. SweetDom, spécialiste du maintien à domicile pour les Seniors et les PMR, vous présente les différents types de monte-escalier, les conditions d’installation, les options disponibles, les gammes de prix et les aides financières disponibles !

Plus de ¾ des seniors disent souhaiter continuer à vivre à leur domicile le plus longtemps possible. Pour que ce désir soit réalisable, certains investissements sont proposés aux seniors et à leur famille pour limiter les risques de chute et faciliter la circulation, en particulier au sein du logement. Parmi ceux-ci, le monte-escalier est un équipement dont l’installation est aisée et assurant une très grande sécurité à ses utilisateurs.

A qui s’adresse le monte-escalier ?

Votre domicile comporte un étage ou plus, que ce soit une maison ou un appartement en duplex ? C’est un véritable plus pour le charme et l’agencement de votre domicile. Il arrive pourtant que le plaisir d’y vivre laisse peu à peu la place à une certaine lassitude : il devient plus difficile de monter et de descendre chaque jour ces dizaines de marches.

Une solution existe : le monte-escalier. Un équipement pratique et confortable composé d’un rail, d’un moteur et d’un siège.

Il a été mis au point il y a presque un siècle dans sa forme actuelle, et n’a cessé depuis d’être amélioré pour répondre à toutes les configurations.

Installer un monte-escalier permet tout d’abord aux personnes dépendantes de continuer à demeurer à leur domicile. Cet équipement « efface » les niveaux, évite les modifications du logement et permet de profiter pleinement de toutes les pièces de votre domicile.

C’est également un outil de prévention des chutes, très dangereuses lorsqu’elles interviennent entre deux étages. Si monter des escaliers est fatiguant et pénible pour vous, alors n’hésitez pas à réaliser cet investissement. Vous ferez également plaisir aux personnes qui vous assistent ou qui vous aident au quotidien : moins d’efforts, plus de sécurité et de sérénité.

Quels escaliers peut-on équiper ?

On trouve deux grandes familles d’escaliers :

  • L’escalier droit, pour passer simplement d’un niveau à un autre en ligne droite ;
  • L’escalier tournant, avec un ou plusieurs virages, avec ou sans pallier, installé entre deux étages ou permettant d’accéder à plusieurs niveaux (voir le monte-escalier tournant SMART).

L’installateur réalise l’étude de faisabilité et définit, avec l’utilisateur et sa famille, l’implantation du rail et le circuit que suivra le siège, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’escalier. Cette phase est fondamentale car si on peut équiper tous les escaliers, dont la largeur est d’au moins 70 centimètres, tout le monde doit pouvoir continuer à les utiliser librement. Il faut également définir les points de départ et d’arrivée du monte-escalier et les lieux de son stationnement (grâce aux télécommandes fournies avec).

La domotique peut compléter les nombreuses options proposées sur les monte-escaliers pour passer divers obstacles. Pour une porte par exemple, on associe un capteur, un groom motorisé et un rail coulissant. On ne change rien à l’environnement quotidien des personnes désireuses de continuer à vivre à leur domicile.

Les escaliers à l’extérieur du logement peuvent également être équipés, notamment avec le monte-escalier droit Direct Confort dont la composition résiste aux intempéries.

Une fois votre escalier équipé, vous ne mettrez pas plus de 40 secondes pour passer d’un niveau à un autre, sans effort et en toute sécurité.

Quelles sont les options utiles pour faciliter l’utilisation de votre monte-escalier ?

Les principales options proposées sont :

  • Le pivotement du siège (et du repose-pieds) qui permet de descendre et de s’asseoir dans le siège en toute sécurité. À l’arrivée ou au départ, le siège tourne vers un espace élargi et sécurisé.
  • Les différents types de départ (court, horizontal, mini) permettent d’adapter le monte-escalier à la plupart des configurations du pallier du premier niveau.
  • Le passage d’un pallier horizontal : utile lorsque la course du monte-escalier se poursuit sur plusieurs niveaux.

Par ailleurs, certains monte-escaliers peuvent s’adapter à la corpulence des utilisateurs : un poids maximum jusqu’à 200 Kg ou des « élargisseurs » d’accoudoirs.

La ceinture de sécurité est fournie avec chaque monte-escalier, dont le verrouillage est dans certaines configurations de fonctionnement obligatoire. Ce dispositif peut être complété sur option par un harnais encore plus sécurisant.

Comment se déroule l’installation d’un monte-escalier ?

Après la commande et la prise des mesures précises, comptez au minimum 15 jours pour les escaliers droits et plutôt 3 semaines pour un escalier tournant en raison de la fabrication spécifique de certaines pièces composant le rail, adaptées à votre configuration.

Ces délais doivent être intégrés dans la décision et le choix de la marque du monte-escalier et de l’installateur.

Malheureusement, trop souvent, la décision d’installer un monte-escalier intervient très tard : le principal utilisateur est à l’hôpital et va bientôt rentrer à la maison. Choisissez alors un produit de qualité qui sera rapidement installé pour ne pas prolonger inutilement le séjour à l’hôpital ou dans une institution spécialisée.

Si l’esthétique n’est pas le point essentiel, il est tout de même important de ne pas défigurer son logement : choisissez un produit qui s’intègre au mieux chez vous.

Combien coûte un monte-escalier ?

Le prix d’un monte-escalier

 

Le prix de votre monte-escalier dépend de plusieurs facteurs :

  • le fabricant ou la marque ;
  • la gamme retenue ;
  • les conditions d’installation (escalier droit ou tournant, hauteur de l’escalier…) ;
  • les options retenues ;

C’est en prenant en compte tous ces critères que vous pourrez obtenir un devis précis. Sachez cependant que pour espérer un monte-escalier de qualité et une installation réalisée avec précision par un professionnel, il vous faudra compter entre 2500 euros et 10000 euros.

La fiscalité appliquée à l’installation d’un monte-escalier

 

L’installation d’un monte-escalier est clairement visée par les textes fiscaux en vigueur. La TVA appliquée aux matériels nécessaires à l’autonomie bénéficie du taux super-réduit : 5,5%.

L’acheteur d’un monte-escalier bénéficie également d’un crédit d’impôt de 25 % imputé sur le montant de l’impôt sur le revenu ou remboursé si l’acheteur n’est pas imposable.

Les aides dont vous pouvez bénéficier

 

Plusieurs organismes et associations sont en mesure de financer tout ou partie du coût d’une installation. Un parcours difficile que les assistantes sociales maîtrisent ; elles peuvent ainsi vous faire gagner beaucoup de temps dans la recherche de solutions adaptées.

SweetDom vous orientera vers l’un de ses partenaires pour vous aider à contacter les différents organismes et monter les dossiers pour vous permettre d’obtenir ces aides.      

Les principaux organismes pouvant participer au financement de votre monte-escalier sont :

  • L’ALGI (association d’aide à l’adaptation du logement des personnes en situation de handicap) si vous êtes titulaire d’une carte d’invalidité ;
  • L’ANAH propose des solutions de financement en subventionnant les équipements en fonction de la situation et des ressources ;
  • Et beaucoup d’autres telles que les caisses de retraite, les mutuelles et les MDPH.

Le monte-escalier est un équipement que l’on peut installer partout, dont l’utilisation est très simple, et qui ne demande pas de transformation du logement ou de travaux préalables à la mise-en-oeuvre. On l’installe en une demi-journée, et on le dépose sur une durée encore plus courte.

Au-delà, pour des utilisations différentes et/ou plus nombreuses, on retiendra la solution de l’ascenseur privatif pour un usage privé. Des solutions équivalentes existent pour les établissements recevant du public.

SweetDom, spécialiste de l’accessibilité et de l’aménagement de l’habitat, commercialise et installe des monte-escaliers et des ascenseurs privatifs ETNA.