Si pour vous « Jeux Olympiques » ne rime qu’avec athlètes bodybuildés et dépenses publiques inutiles, détrompez-vous ! Contrairement aux idées reçues, de tels événements internationaux sont souvent porteurs de projets sociaux novateurs et ambitieux, malheureusement trop peu souvent médiatisés. Si vous pensiez que les Jeux ne profitaient qu’à de jeunes éphèbes aux muscles saillants, vous serez surpris : découvrez comment la candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024 bénéficiera à nos aînés.

Un plan d’accompagnement accélérateur de politiques publiques

En avril 2015, la Ville de Paris « entre en Jeux » et annonce officiellement sa candidature aux Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. Pour Anne Hidalgo – Maire de la Ville – et le Conseil de Paris, l’idée n’est pas simplement d’organiser la plus grande compétition sportive mondiale. Cette ambition conjointement affichée revêt des dimensions environnementales et sociables durables pour faire de ces Jeux l’occasion idéale de mettre en place des politiques publiques porteuses de sens.

Dans ce contexte, la Ville de Paris a établi un plan d’action, également appelé « plan d’accompagnement », pour faire de cette candidature le socle d’un projet « d’accélérateur de progrès ». Ce guide, pensé pour soutenir la candidature jusqu’en 2024, est composé de 43 mesures, réparties entre 5 grands axes bien spécifiques :

  • « Paris Ville sportive », dont le but est de développer les pratiques sportives des parisiens ;
  • « Paris éducatif et citoyen », volet social et solidaire du plan ;
  • « Paris durable et résilient », dont l’objectif est de renforcer les prises de position de la Ville en matière de démarches éco responsables ;
  • « Paris métropolitain », qui vise à resserrer les liens entre Paris et la Seine-Saint-Denis, où se trouvent la majorité des infrastructures destinées à accueillir les Jeux ;
  • « Paris attractif et innovant », pour dynamiser les retombées économiques positives liées à l’organisation des Jeux.

« Renforcer l’activité sportive des seniors et des plus âgés »

Parmi les mesures envisagées dans la première thématique du plan se trouve la mesure n°4 : « Renforcer l’activité sportive des seniors et des plus âgés ». L’idée est de mettre en places des solutions simples et adaptées afin que nos aînés puissent pratiquer des sports variés à Paris. Voici quelques exemples des activités proposées dans ce cadre :

Entre mars et juin 2017, sept randonnées pédestres intra-muros ont été organisées, à destination des seniors. Ces sorties ont accueilli entre 15 et 25 participants à chaque fois : des conditions optimales pour profiter de ces balades culturelles et sportives ! Après une « trêve estivale », ces randonnées ont repris dès la rentrée scolaire 2017.

En 2017 toujours, des ateliers de motricité ont été créés, en lien avec les clubs Emeraude et EHPAD et les foyers autonomie. Ces ateliers sont regroupés par cycles de deux demi-journées par semaine pendant 2 mois, ouverts à 12 personnes. Réalisé en partenariat avec l’association INAWA, le premier cycle d’ateliers de motricité, qui s’est tenu du 16 mai au 30 juin 2017, a rencontré un grand succès et sera reconduit à la rentrée, selon toute vraisemblance.

Comment participer à ces activités ludiques et sportives ? Pour s’inscrire à ces événements, rien de plus simple : il faut être détenteur de la « carte citoyenne », que vous pouvez demander sur le site paris.fr, être âgé de plus de 55 ans, puis se rendre à nouveau sur le site de la Ville. De là, un formulaire en ligne vous permettra de vous inscrire pour profiter pleinement des offres sportives et culturelles proposées par la Ville de Paris.

Etre senior et faire du sport : un combo gagnant

Les bienfaits de la pratique du sport sur le corps humain sont connus depuis l’Antiquité, et ce quel que soit l’âge. Lorsque l’on atteint la cinquantaine, toutes les études épidémiologiques récentes recommandent de débuter ou de conserver une activité physique adaptée. Pourquoi ? Parce qu’à partir de 50 ans, la masse musculaire et la force diminuent de 40 à 50% selon les individus. D’après l’article « Le sport chez les séniors : bienfaits et conseils pour une pratique en toute sécurité », faire du sport permet notamment de « lutter contre les risques de chute (première cause de mortalité chez les seniors), diminuer le risque d’obésité, réduire le stress et prévenir les maladies cardiaques, contribuer à la baisse du cholestérol, lutter contre l’ostéoporose, améliorer les défenses immunitaires, entretenir les muscles, et enfin créer du lien social, diminuant ainsi le risque de dépression ».

C’est la raison pour laquelle la Ville de Paris s’est engagée depuis plusieurs années à favoriser la pratique sportive des plus âgés, en proposant notamment grâce à la carte Sénior+ un large panel d’activités sportives gratuites et accessibles dans tous les arrondissements. Ces activités sont consacrées et adaptées aux Parisiens âgés de plus de 55 ans. Au programme : stretching, tennis, gym douce, taekwondo ou encore marche nordique, entre autres.

Pour profiter du programme Sénior+, commandez votre Carte Citoyenne-Citoyen de Paris sur internet et rendez-vous début septembre pour découvrir le catalogue des activités de la saison 2017-2018 sur le site paris.fr ou dans votre mairie d’arrondissement.

Comme le disait si bien Marc Pajot, navigateur français médaillé olympique et ancien équipier d’Éric Tabarly : « En sport, dès qu’on s’arrête, on régresse. » Alors pour ne pas régresser, enfilez vos baskets et sortez vous dépenser ! Croyez-nous, ça vaut le coup.

Céline Viegas